Union de Quartiers Buclos Grand-Pré - Meylan

Qui sommes-nous?

Agenda

Les activités

Les fêtes

Écho du Habert

Écho en Ligne

Les jardins familiaux

Environnement

Contacts

 
Accès membres
 

Elles ont échappé à la guillotine

L'UQBGP a lancé ce printemps une campagne pour la gestion différenciée des espaces verts auprès des différentes copropriétés du quartier. Ce mode d'entretien consiste "à ne pas pas appliquer à tous les espaces verts urbains la même intensité, ni la même nature de soins". C'est une gestion plus proche de la nature et plus respectueuse de l'environnement. Ses objectifs sont simples : enrichir les villes d'espèces végétales et animales régionales, limiter les atteintes à l'environnement déjà malmené, créer un cadre de vie agréable et des paysages diversifiés.

Pour cette première année d'expériences, l'Union de Quartiers a proposé quelques actions simples :

- Tonte des pelouses différenciée par zones, équilibrant l'esthétique et les besoins d'auto-régénération des plantes,

- Tonte des pelouses au-dessus de 8cm,

- Tonte tardive (juillet)de certaines zone de pelouse,

- Maintien de quelques bosquets en forme libre et taille différenciée des arbustes à fleurs.

Voici quelques bénéfices immédiats liés à ce nouveau mode de gestion qui ont pu être observés : - Les pelouses tondues moins ras restent vertes en dépit de la sécheresse naissante,

- Réapparition de fleurs ordinaires dans les pelouses qui ne sont plus uniformément vertes mais égayées de couleurs variées jaune, blanc, rouge, bleu, grâce à la floraison des boutons d'or, des potentilles, des marguerites, des trèfles blancs, des trèfles rouges, des bugles, des brunelles….

Il est trop tôt pour faire un bilan complet par rapport à la biodiversité végétale et animale, il faudra plusieurs années pour que la nature retrouve un nouvel équilibre. Cependant voici une bonne surprise inattendue et spectaculaire : la floraison d'orchidées dans les pelouses où ont eu lieu ces essais.

Il a suffi de tondre moins ras les pelouses en relevant les lames des tondeuses à gazon à 8 cm pour laisser la vie sauve à plusieurs espèces d'orchidées présentes dans les pelouses. A la première tonte, elles ont échappé à la guillotine, la lame de la tondeuse est passée de justesse au dessus de leur bouton floral. Ainsi dans la copropriété du Manival, de majestueuses orchidées ont trôné pendant un mois au milieu de la pelouse. On a dénombré au Sud-Est du N° 9 avenue du Vercors, 6 Ophrys bourdon, et 3 plants d'Orchis Bouc de 40cm.

 
Orchis bouc, aux fleurs ornées de trois lanières hélicoïdales Ophrys bourdon, avec ses pétales imitant la forme des bourdons ou des abeilles

Une autre préconisation consiste à pratiquer sur des bandes ou des îlots de pelouse une tonte tardive repoussée au mois de juillet. Ce n'est pas moins d'une douzaine de spécimens d'Orchis pyramidal qui sont apparus sur les essais pratiqués dans 3 copropriétés de l'Avenue du Vercors, à l'Emmendra au Sud Ouest N° 19, à la copropriété Grand-Pré à l'Ouest du N°7, et au Manival au Nord du N°9.

La palme d'or revient à la copropriété des Eyminées qui a réussi à convaincre la société paysagiste entretenant ses espaces verts de laisser une dizaine d'îlots de fauche tardive notamment sur des buttes en continuité avec des bosquets. C'est le jackpot, une trentaine de plants d'orchidées ont pu être admirés, de 3 espèces différentes : Orchis pyramidal, Ophrys bourdon, Céphalanthère rouge.

 
Orchis pyramidal avec ses petites fleurs rose vif Céphalanthère rouge

Toutes ces orchidées se rencontrent dans les prés et les pelouses sèches sur les versants ensoleillés du haut Meylan. Leurs graines ont été disséminées dans les pelouses du quartier. Les tontes traditionnelles à 4ou 5cm rabotaient précocement les feuilles et les boutons floraux, ainsi ces belles fleurs ne voyaient jamais le jour, à la longue ces plantes disparaissaient puisqu'elles ne pouvaient pas accomplir leur cycle normal assurant leur reproduction. Les orchidées sont des plantes protégées dans le département de l'Isère, apprenez à vos enfants à les admirer sans les cueillir.

L'apparition de toutes ces orchidées en fleur dans des pelouse est un bénéfice spectaculaire et rapide des nouvelles pratiques de tonte mises en place, elle récompense dès cette année les efforts des copropriétés qui ont débuté l'expérience.

Espérons que ce résultat atténuera les réticences des nostalgiques des gazons ras type green de golf et que l'année prochaine, les préconisations de gestion différenciée des espaces verts pourront être élargies et adoptées par davantage de copropriétés afin de favoriser encore plus la biodiversité dans le quartier.'''

Page modifiée : 18/06/2011 09:17